credit_logo

Argent : quel impact la suppression de la taxe d'habitation aura-t-elle sur votre pouvoir d'achat ?

Argent : quel impact la suppression de la taxe d'habitation aura-t-elle sur votre pouvoir d'achat ?

Les pouvoirs publics viennent de mettre en ligne un simulateur de pouvoir d'achat. Cet outil concret permet d'évaluer l'impact des réformes fiscales du nouveau gouvernement sur le portefeuille des Français.


Mesures en faveur du pouvoir d'achat 

Le ministère de l'Action et des compte publics a mis en ligne jeudi 21 décembre un simulateur de pouvoir d'achat pour les ménages. Cet outil de calcul a pour objectif de mettre en lumière les mesures décidées par le gouvernement Macron en faveur du pouvoir d'achat, qui prendront effet dès 2018 et qui s'étaleront tout durant le quinquennat. 

La mesure phare sur laquelle le gouvernement souhaite communiquer est bien évidemment la suppression de la taxe d'habitation. 80% des ménages seraient concernés par ce dispositif qui se fera en trois temps : la taxe diminuera d'un tiers chaque année dès l'an prochain. La suppression ou la baisse des cotisations sociales sur les revenus du travail est l'autre volet majeur de ce train de mesures pour le pouvoir d'achat des Français.

Qui sera gagnant ?

La simulation est simple et prend en compte une seule hypothèse : un ménage composé d'un unique foyer fiscal. Les travailleurs indépendants peuvent profiter de cet outil ; en revanche les exploitants agricoles n'y ont pas accès en raison de dispositifs spécifiques. 

Il suffit de rentrer les paramètres suivants : situation familiale et professionnelle, nombre de parts fiscales, dernier revenu fiscal, revenus bruts et montant de la taxe d'habitation. Le simulateur affiche vos gains de pouvoir d'achat en euros par mois sur les années 2018 et 2019, et à la fin du quinquennat. Le gouvernement l'assure : "dès l'année prochaine, plus de 6 ménages sur 10 bénéficieront de gains de pouvoirs d'achat, qui s'élèveront à 864 € en moyenne d'ici la fin du quinquennat et constitueront l'équivalent d'un treizième moi pour certains ménages".

Un couple avec 2 enfants qui gagne 2 303€ par mois et paie 841€ de taxe d'habitation par an aura économiser 70€/mois en 2018, 134€/mois en 2019 et 238€/mois à la fin du quinquennat, soit plus d'un 13ème mois.

Les ménages à revenus modestes sont gagnants, les classes moyennes un peu moins. Un célibataire indépendant qui déclare 2 500€ par mois et s'acquitte de 522€ de taxe d'habitation aura un gain de 375€ par an en 2024. Les retraités "aisés" sont les grands perdants à cause du basculement de la CSG. Un couple de seniors qui déclare près de 4 000€ de ressources mensuelles et une taxe d'habitation de 624€ verra ses taxes augmenter de 64€/mois en 2018, de 31€/mois en 2019 et de 15€/mois en 2024.

À malin, malin et demi. Ce simulateur ne prend pas en compte la hausse de la CSG de 1,7 point à partir du 1er janvier 2018 pour les actifs (9,2% au lieu de 7,5%). Mardi 19 décembre, l'Insee s'attirait les foudres du gouvernement en prévoyant une baisse du pouvoir d'achat des ménages en 2018 d'un montant total de 4,5 milliards d'euros, consécutive aux hausses de taxes (CSG, carburant et tabac).

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/simulateur-pouvoir-achat

Sébastien Porret

Par , le mercredi 27 décembre 2017

Partager cet article :