credit_logo

Les 13 étapes d'un prêt immobilier

Les 13 étapes d’un crédit immobilier

Budgéter votre projet

Avant de vous lancer dans un crédit immobilier, il est primordial de bien connaître le budget global de votre projet :


  • Les mensualités liées à votre emprunt
  • Les frais bancaires d’ouverture de dossier
  • Les frais de notaire (3% du prix d’acquisition pour un achat dans le neuf contre 7% dans l’ancien).
  • Les éventuels frais liés aux conseils d’un courtier en crédit
  • Les garanties crédit logement ou hypothèque

Ainsi que les frais liés à votre futur logement :
  • Un éventuel déménagement
  • Des travaux à prévoir
  • Des impôts fonciers si vous devenez propriétaire
  • Les potentielles charges de copropriété

Evaluer votre capacité d’emprunt

Après avoir budgété votre projet, il est important de réaliser un état des lieux de votre capacité d’emprunt.

Vos entrées d'argent Vos sorties d'argent
Le ou les salaires (moyenne sur l'année) Les impôts (sur le revenu, taxes foncières)
Primes (que si elles sont régullières) Les charges variables (éléctricité, gaz, eau...)
Allocations familliales Les charges fixes (internet, TV, téléphone)
Revenus locatifs (hors charges et impots retenus) Les assurances (habitation, auto, santé, prévoyance...)
Revenus de placements (assurance vie, retraite, plan d'épargne en actions) Les crédits en cours (auto, moto) pensez au rachat de crédits qui vous aidera à réduire vos mensualités si besoin
Pension alimentaire
Apport personnel


Pensez à bien déterminer la proportion de votre apport personnel (part disponible dont vous disposez et que vous allez utiliser pour votre projet immobilier). Cet apport peut provenir de différentes sources : épargne personnelle, aide d’un parent ou proche, héritage, plus-value sur la revente d’un bien etc.
Attention, la part de votre apport personnel n’est pas négligeable, celle-ci aura toute son importance pour déterminer le coût de financement de votre projet ainsi que sa durée.

Il est important de mesurer correctement le montant total des frais restants à rembourser (emprunts, autres crédits en cours, charges du foyer).
A savoir que les mensualités du crédit immobilier ne doivent dépasser 33% des revenus nets du foyer.
Pensez à bien éclaircir ses zones d’ombres avec l’établissement bancaire ou le courtier en crédit immobilier auquel vous ferez appel.

La promesse de vente, le compromis et le contrat de réservation

Dans le neuf comme dans l’ancien :
La promesse de vente est l’acte par lequel le vendeur s’engage à vous céder son bien immobilier en définissant les conditions de vente.
Attention à bien faire la différence entre une promesse de vente et un compromis. Ce dernier ne vous engage pas de la même façon.
En signant ce contrat, vous vous engagez à prendre possession du bien et à le financer, dans la promesse de vente : vous vous réservez le droit d’acheter ou non dans un délai préalablement défini en amont avec le vendeur.
Les deux options entrainent généralement le versement d’un acompte (dépôt de garantie) représentant au maximum 10% du prix de vente du bien immobilier.

Vous pouvez décider d’insérer une clause suspensive de non paiement en cas de refus de prêt par la banque, ou une découverte d’une erreur de construction sur l’habitat etc.
Un délai de rétractation de 7 jours est possible afin de renoncer à l’acquisition.

A noter : Dans le cas où vous décideriez d’attendre l’accord du prêt immobilier par votre banquier, il ne faudra pas oublier d’inscrire une clause stipulant qu’en cas de refus de la part de l’établissement bancaire, celui-ci est libéré de tout engagement financier et peut récupérer son indemnité.

Les procédés ne sont pas les mêmes en fonction du type de logement :

Cas spécifiques :

En VEFA :
Pour une vente en état d’achèvement, vous devrez signer un contrat de réservation avant la signature du contrat de construction. Ce contrat réserve votre logement auprès du constructeur. Vous devrez alors réaliser un dépôt de garantie à partir du moment où vous aurez convenu d’une entente avec votre constructeur. (de 2 à 5 % du prix de vente en fonction du délai de signature du contrat de vente).

Trouver son financement

Lorsque que vous financez votre bien grâce à un crédit immobilier, vous disposez de 45 jours pour obtenir un prêt auprès de l’établissement de crédit que vous aurez choisi.
Il est essentiel de faire jouer la concurrence entre les établissements bancaires afin d’obtenir le meilleur taux ainsi que les meilleures conditions pour votre emprunt.
Par le biais de DevisProx, vous pouvez comparer gratuitement les taux des établissements bancaires pour votre crédit immobilier mais aussi l’assurance de votre ou vos futurs prêts. Les avantages de passer par un courtier en crédit et en assurance de prêt sont relativement simples :
Efficacité : un spécialiste en crédit vous accompagne dans votre recherche de financement et d’assurance.
Rapidité : expert en crédit, nos partenaires collaborent avec toutes les banques et établissements financiers spécialisés en crédit immobilier.
Economies : Nos partenaires vous permettent d’économiser sur le coût total de votre crédit et assurance en vous sélectionnant les meilleurs taux du marché.

Monter son dossier

Une fois le choix de l’établissement réalisé, il est temps de monter son dossier afin de fournir à la banque, l’ensemble des pièces nécessaires à la réalisation du prêt bancaire.Si vous avez fait appel à un courtier en crédit immobilier, il s’occupe de tout, il vous aide à constituer votre dossier de financement (bulletins de paie ; avis d’imposition, justificatifs de domicile, relevés de compte(s) récents, compromis de vente etc.) et le soumettra à ses partenaires bancaires afin d’étudier la meilleure solution de financement.

L’accord de principe

Peu de temps après étude de votre dossier l’établissement bancaire fait part de son acceptation (ou non) du prêt, on appelle cela : l’accord de principe. Sans cet accord, l’acquisition du bien immobilier ne pourra s’opérer.

L’ouverture d’un compte dans l’établissement prêteur

En général, l’établissement bancaire qui accepte l’emprunt, vous demandera d’ouvrir un compte chez lui et d’y domicilier tous vos revenus.

L’offre de prêt

Ce document est envoyé par l’établissement prêteur afin de formaliser les caractéristiques de votre emprunt.

Le délai de réflexion

Vous disposez, à la suite de l’entretien avec votre banquier, d’un délai de réflexion de 10 jours pour vous rétracter.

L’acceptation de l’offre

Une fois les termes du prêt acceptés. Vous devrez renvoyer par courrier recommandé l’offre signée pour validation de l’accord.

L’acte de vente notarié

L’acquisition de votre bien doit faire l’objet d’un acte officiel par un notaire.
Suite à cela, vous recevrez quelques jours plus tard votre titre de propriété émis par le notaire.
Après signature, votre statut d’acheteur se transforme en possesseur du bien immobilier.

Le remboursement du prêt immobilier

Le remboursement du prêt immobilier débute un mois après la signature de l’acte authentique de vente. Les mensualités sont définies par le taux du crédit et de l’assurance. Vous les retrouverez sur le ou les tableaux d’amortissements correspondant à votre financement immobilier.

Enfin propriétaire, vos dernières démarches :

  • Organisez votre déménagement
  • Assurez votre bien immobilier.
  • Protégez votre logement contre les dommages causés et à vos biens (meubles, électroménagers, bien personnels etc.) et profitez d’une couverture



Consultez le baromètre des taux des courtiers en crédit immobilier.

Pour votre crédit immobilier, consultez aussi ..