credit_logo

Une nouvelle assurance de prêt pour économiser sur le coût global de votre rachat de crédit immobilier

Les rachats et les renégociations de prêt immobilier ont représenté jusqu'à plus de la moitié des crédits à l'habitat en 2016. Les conditions exceptionnelles offertes par les taux planchers ont porté la demande. C'est oublié que l'assurance de prêt est l'autre élément à prendre en compte pour réduire le coût global d'un crédit.

Rachat ou renégociation de crédit

Il y a deux façons de réviser les conditions de son prêt immobilier :

  • renégocier avec la banque prêteuse, ce qui implique un simple avenant au contrat stipulant le nouveau taux. Cette solution n'entraîne aucun frais, mais le taux proposé est rarement aussi performant que celui d'une banque concurrente.
  • faire racheter le crédit par un autre établissement bancaire : cette option comporte plusieurs frais (indemnités de remboursement anticipé, nouvelles garanties, frais de dossier, frais de courtage éventuels).

L'une ou l'autre opération est toujours pertinente si vous remplissez les conditions, notamment un écart de 100 points (1%) entre le nouveau taux et le taux initial. Les taux sont restés à des niveaux planchers en ce début d'année 2017.

Trouver la meilleure assurance de prêt

Le rachat présente l'avantage de pouvoir changer facilement d'assurance de prêt : nouvelle offre de crédit, donc nouvelle assurance emprunteur. La substitution d'assurance emprunteur est pour le moment limitée aux premiers douze mois de souscription (loi Hamon). Le rachat par une autre banque vous donne l'occasion de faire jouer la concurrence et de comparer les offres d'assurance emprunteur. Au-delà du taux nominal sur lequel d'aucuns portent toute leur attention, l'assurance est l'autre élément déterminant pour réduire le coût global du prêt : son poids peut représenter jusqu'à 40% du coût du prêt.

Pour bien comparer les offres de crédit, observez le TAEG (taux annuel effectif global), seul indice qui inclut tous les frais dont l'assurance en plus du taux nominal. Selon votre profil, diviser par deux le coût de l'assurance est possible avec les offres déléguées proposées par les assureurs spécialisés.

Attention : si votre état de santé s'est dégradé entre l'octroi du prêt et la demande de rachat, le coût de l'assurance va augmenter. Faites vos calculs grâce aux simulations en ligne pour vérifier que le rachat de votre prêt se justifie.



Par , le mardi 10 janvier 2017

Partager cet article :