credit_logo

Attention au coût d'un rachat de crédits

Attention au coût d'un rachat de crédits

Regrouper ses crédits auprès d'un seul établissement facilite la gestion de son budget et réduit l'endettement mensuel. La contrepartie est un allongement de la durée de remboursement, ce qui alourdit le coût global du crédit.

Rassembler ses crédits en un seul prêt

Le rachat de crédits est un opération bancaire qui consiste à rassembler en une seule ligne de crédit plusieurs prêts contractés par un même emprunteur. L'objectif est triple :

  • simplifier la gestion de ses remboursements
  • équilibrer son budget en réduisant le taux d'endettement mensuel
  • augmenter son reste à vivre.

Crédits à la consommation et crédits immobiliers peuvent être regroupés, la nouvelle mensualité étant adaptée à la capacité de remboursement du foyer. Utilisé par les ménages qui ont imprudemment accumulé plusieurs crédits, et dont le taux d'endettement excède le seuil raisonnable des 33%, le rachat de crédits permet aux emprunteurs plus aisés de financer un nouveau projet en améliorant leur solvabilité.

A noter : le rachat de crédits est placé sous le régime du crédit immobilier et bénéficie des taux attractifs de ce type de financement si la restructuration de dettes comprend au moins 60% d'encours immobiliers.

Le coût d'un rachat de crédit

Le rachat de crédits est un nouveau prêt. Pour diminuer le taux d'endettement, l'organisme spécialisé va allonger la durée de remboursement, ce qui se traduit par une augmentation du coût global des crédits rassemblés. L'opération engendre aussi différents types de frais selon la nature des prêts regroupés et leurs montants :

  • indemnités de remboursement anticipé du prêt immobilier : 3% du capital restant dû dans la limite de 6 mois d'intérêts
  • indemnités de remboursement anticipé des crédits conso (excepté crédit renouvelable): pour tout prêt souscrit au-delà du 1er mai 2011 dont le capital restant dû est supérieur à 10 000€, les IRA s'élèvent à 1% du capital remboursé par anticipation si la durée de remboursement restante excède un an (0,5% s'il reste un an ou moins)
  • frais de nouvelle garantie : prise d'hypothèque ou caution relative au prêt immobilier racheté (entre 1% et 7% du montant racheté)
  • frais de dossier : peuvent être négociés voire supprimés pour les bons dossiers
  • frais de courtage : ne sont dus qu'à la conclusion de l'offre de rachat (entre 1% et 5% du montant racheté).
  • assurance de prêt : en présence d'un crédit immobilier intégré dans l'opération, l'assurance de prêt sera exigée (garantie décès-invalidité).

Faire racheter ses crédits permet de réduire la mensualité jusqu'à 60%. Cet allégement est possible par le rééchelonnement des dettes qui induit un alourdissement du coût global des prêts en cours.



Gerard Mihranyan

Par , le mardi 7 août 2018

Partager cet article :
0