credit_logo

Gilets Jaunes : les frais bancaires n'augmenteront pas en 2019

Gilets Jaunes : les frais bancaires n'augmenteront pas en 2019

Parmi les nombreuses revendications des Gilets Jaunes figurent la régulation et la diminution des frais bancaires. Ils ont obtenu mardi dernier une limitation des frais bancaires, qui s'ajoutera aux aides sociales annoncées lundi par le président Macron.

Gel des frais bancaires en 2019

L'allocution du président de la République lundi soir n'a semble-t-il pas calmé le mouvement des Gilets Jaunes. Beaucoup estiment les concessions insuffisantes et demandent la poursuite de la mobilisation. Pour tenter d'apaiser la "révolte" qui dure désormais depuis un mois, Emmanuel Macron a convoqué mardi matin les patrons des plus grandes banques françaises, leur demandant de geler les frais bancaires en 2019. L’Élysée a annoncé que le secteur bancaire s'est également engagé à plafonner les frais d'incidents à 25€ par mois pour les clients les plus fragiles, soit quelque 3,6 millions de personnes.

Dans un communiqué, la Fédération Bancaire Française a rectifié le tir, tenant à formaliser cet engagement :

  • aucune hausse de tarifs pour les particuliers en 2019, même si certaines banques avaient déjà prévu d'augmenter leurs grilles tarifaires.
  • chaque établissement bancaire fixera librement un plafonnement global qui permettra de réduire les frais facturés en cas d'accumulation d'incidents de paiement et d'irrégularités de fonctionnement de compte. 
  • des conditions plus avantageuses seront proposées aux clients souhaitant financer un véhicule propre (neuf ou d'occasion) ou des équipements pour la maison liés à la transition écologique : par exemple, conditions d'assurance préférentielles pour les véhicules, décote du taux de crédit ou remise sur les frais de dossier.


Offre spécifique clients fragiles : peu mieux faire !

L'annonce de limiter à 25€ par mois les frais d'incidents bancaires était donc une extrapolation de la part de l’Élysée. Rappelons que les banques se sont déjà engagées précédemment à plafonner à 20€ par mois (dans la limite de 200€ par an) les frais d'incidents pour les clients bénéficiant de l'offre spécifique destinée aux populations fragiles. Cette gamme de produits et de services bancaires à tarif modéré est uniquement réservée aux personnes en situation de fragilité financière :

  • les personnes faisant l'objet d'une procédure de traitement de surendettement
  • les personnes inscrites durant 3 mois consécutifs au fichier central des chèques (FCC)
  • toute personne dont la vulnérabilité financière a pu être appréciée par le conseiller bancaire, indépendamment de ces deux situations.

Début septembre, les banques avaient promis de promouvoir davantage ce dispositif. Lancée en 2014, cette offre spécifique, qui repose sur un accord volontaire des banques, ne profite aujourd'hui qu'à 375 000 clients bancaires fragiles, soit moins de 10% des personnes éligibles.



Hervé Labatut

Par , le mercredi 12 décembre 2018

Partager cet article :
0