credit_logo

L'importance de connaître son taux d'endettement avant un rachat de crédits

L'importance de connaître son taux d'endettement avant un rachat de crédits

Le crédit est un des moteurs de l'économie. Il permet d'acquérir des biens et des services, et de concrétiser des projets parfois très coûteux avant de disposer des fonds. Mais la multiplication de prêts est source de déséquilibre budgétaire et réclame une solution financière immédiate : le rachat de crédits. Avant d'en faire la demande, sachez calculer votre taux d'endettement.

Trop de crédit tue le crédit

Si l'endettement en soi n'est pas un problème, la souscription à un nouveau crédit peut être le début de problèmes financiers pouvant conduire au surendettement. Un crédit, deux crédits, trois crédits, les financements s'accumulent et déséquilibrent un budget de plus en plus complexe à gérer, avec leurs différents paramètres et créanciers. Les coûts des emprunts s'additionnent, plongeant vos comptes mensuels dans le rouge, et l'angoisse monte à mesure que les mois s'achèvent. La situation doit être réglée sans tarder pour éviter de tomber dans le surendettement, un état qui peut être pris en charge et réglé uniquement par une commission de surendettement de la Banque de France. 

Dès les premiers incidents de paiement, ou plusieurs mois avec un découvert bancaire, il faut réagir pour retrouver une situation saine. Le rachat de crédits est une solution simple à mettre en place pour diminuer dans l'immédiat la charge de la dette et vivre des fins de mois plus sereines. Un organisme spécialisé va regrouper vos différents prêts en cours de remboursement en un seul et unique crédit. Tous les types de crédits peuvent être intégrés : 

  • crédits à la consommation (prêt affecté, prêt personnel, crédit auto, prêt travaux)
  • crédit immobilier

ainsi que d'autres dettes :

  • retard d'impôts
  • factures de loyers impayées
  • découverts bancaires
  • dettes familiales.

La nouvelle mensualité sera adaptée à votre capacité réelle de remboursement, vous laissant un reste à vivre décent pour continuer le mois. L'objectif du rachat de crédits est d'abaisser votre taux d'endettement à un seuil raisonnable, qui ne soit plus une menace pour l'équilibre financier de votre foyer. La solvabilité, c'est-à-dire la capacité financière de rembourser la somme prêtée jusqu'à son terme, est la condition première à l'obtention d'un crédit.

Évaluer la solvabilité

La loi impose à tout organisme de crédit de vérifier la solvabilité de son client, c'est-à-dire s'assurer que ce dernier ait la capacité financière de rembourser l'intégralité du prêt. Une obligation qui concerne également les intermédiaires de crédit (courtiers). La banque ou l'intermédiaire a le devoir de mettre en garde le client en cas de charge de remboursement excessive au regard du niveau des revenus. Tout manquement aux obligations d'information et de vérification de la solvabilité expose le prêteur à la perte du droit de toucher tout ou partie des intérêts du prêt, et à des amendes s'échelonnant de 30 000€ à 300 000€.

Comment le prêteur peut-il vérifier votre solvabilité ? La loi Lagarde de 2010 a renforcé la protection des consommateurs, interdisant tout slogan faisant croire qu'un crédit améliore la situation financière. Toute publicité sur les crédits doit désormais comporter la mention lisible : "Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursements avant de vous engager." Le calcul de votre taux d'endettement permet cette vérification. Le prêteur doit en outre consulter le FICP (Fichier des Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers) qui recense les informations sur les incidents de paiement des crédits et sur les mesures de traitement des situations de surendettement. 

Dans le cadre d'un rachat de crédits, la banque doit mettre en avant les résultats obtenus (gain sur les mensualités) et mentionner l'impact de l'opération de restructuration sur le coût total. Sur une base mensuelle, le rachat de crédits va réduire le taux d'endettement, mais la diminution de la mensualité est obtenue grâce à l'allongement de la durée d'emprunt, ce qui, dans la plupart des cas, augmente le coût global.

Calculez simplement votre taux d'endettement

Le taux d'endettement est un paramètre indispensable à connaître pour évaluer la charge de vos divers remboursements. Pour toute demande de crédit, il sera calculé par l'organisme prêteur pour estimer si votre foyer pourra supporter cette dette. L'information est d'autant plus importante que vous remboursez déjà d'autres crédits : leur multiplication est un facteur de risques accrus pour le prêteur, car elle augmente les risques d'impayés.

Quand on parle taux d'endettement, on a en tête la règle des 33%, le seuil à ne pas dépasser pour souscrire un prêt. Ce pourcentage signifie que vos ressources doivent être au minimum 3 fois supérieures à la mensualité du crédit. Aucune loi n'impose ce taux maximum qui constitue néanmoins une règle de principe appliquée par les établissements de crédit. Au-delà de ce niveau d'endettement, ils considèrent que le risque de défauts de remboursement est trop important. Après une étude approfondie du profil de l'emprunteur, le taux d'endettement pourra être modulé à la hausse ou à la baisse de manière marginale : un emprunteur avec des revenus confortables pourra en effet supporter un taux d'endettement de 40%, quand une personne au Smic ne pourra décrocher de financement si le taux excède 30%.

taux d'endettement = charge d'emprunt / revenus nets x 100

La charge d'emprunt correspond aux mensualités en cours et à celle, éventuelle, du prêt envisagé ; les revenus nets renvoient aux salaires et autres revenus réguliers (pensions alimentaires, autres pensions et allocations). L'addition de toutes les mensualités ne doit pas excéder un tiers des revenus.

Cas pratique :

vous gagnez 2 500€ nets par mois et percevez une allocation de soutien familial (ASF) de 115,64€. Vous remboursez 3 prêts :

  • mensualité prêt auto : 225€
  • mensualité crédit à la consommation : 134€
  • mensualité emprunt immobilier : 545€

(225 + 134 + 545) / (2 500 + 115,64) x 100 = 34,56%

A priori, il ne vous est plus possible de solliciter un nouveau financement, puisque votre taux d'endettement dépasse le maximum admis. Le rachat de crédits va vous permettre d'abaisser ce taux sous la barre des 30%. Dans ce cas précis, l'encours de crédit immobilier excède 60% de la somme des remboursements : c'est donc la réglementation relative à ce type de prêt qui s'applique.

Le rachat de crédits est une solution financière pour rétablir son budget dès lors que le taux d'endettement dépasse les 33%. L'opération est toutefois refusée en cas de dépassement excessif. N'attendez pas le crédit de trop pour rassembler vos divers remboursements. Utilisez les simulateurs en ligne pour calculer rapidement et simplement votre taux d'endettement, et faites appel aux services d'un courtier spécialisé pour vous aider à étudier la faisabilité de votre demande. Tant que l'offre de rachat de crédits n'a pas été signée, il ne peut vous réclamer aucuns frais de courtage.



Gerard Mihranyan

Par , le mardi 16 juillet 2019

Partager cet article :
0