credit_logo

Quizz sur le rachat de crédits

Quizz sur le rachat de crédits

Solution financière pour réduire son taux d'endettement mensuel et équilibrer son budget, le rachat de crédits accuse certains préjugés. Démêlons le vrai du faux avec ce quizz en 6 points.


Le rachat de crédits est réservé aux personnes surendettées

Faux. Les personnes en situation de surendettement ne peuvent accéder au rachat de crédits. Si le seuil d'endettement est trop élevé, regrouper ses dettes n'est plus possible. Le rachat est une opération de crédit et oblige à ce titre l'emprunteur à répondre à l'engagement de rigueur : un prêt doit être remboursé, et pour cela l'emprunteur doit être solvable. Les personnes surendettées doivent déposer leur dossier auprès d'une commission de surendettement de la Banque de France qui étudiera une solution (aménagement ou effacement de la dette).

Le rachat de crédits entraîne l'inscription au fichier de la Banque de France

Faux. Restructurer ses dettes grâce au rachat de crédits est une opération de crédit comme une autre, et n'engendre pas de fichage auprès de la Banque de France. Seules les personnes étant responsables d'incidents de paiement sont fichées à la BdF. Il existe 2 fichiers :

  1. le FCC ou fichier central des chèques si vous émettez un chèque sans provision
  2. le FICP ou fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers si vous ne remboursez pas les échéances d'un crédit (les personnes ayant saisi une commission de surendettement sont automatiquement inscrites au FICP).


Le rachat de crédits ne concerne que les propriétaires

Faux. Le rachat de crédits concerne tous les emprunteurs qu'ils soient propriétaires ou locataires, dès lors qu'ils détiennent au moins deux prêts. Être propriétaire de son logement permet d'obtenir un rachat hypothécaire avec mise en garantie du bien. 

Le rachat de crédits ne concerne que les prêts immobiliers et à la consommation

Faux. L'opération peut intégrer tout type de dettes, prêt à l'habitat, crédits à la consommation (prêt personnel, prêt affecté, crédit renouvelable), mais également le découvert bancaire, et les dettes personnelles (prêt familial, factures impayées, retard d'impôts). Le rachat de crédit immobilier concerne uniquement des dettes immobilières et s'envisage si le taux du moment est plus bas d'au moins 1 point que le taux initial.

Le rachat de crédits implique de changer de banque

Faux. Le rachat peut être opéré par votre banque si elle le propose, ou plus généralement par un organisme spécialisé qui va solder vos crédits en cours auprès des créanciers. Vous conservez votre compte bancaire, il sera débité d'une seule ligne de crédit, celle relative au rachat et calculée en fonction de votre capacité d'endettement.

Le rachat de crédits coûte cher

La réponse est ici nuancée. Le rachat de crédits permet de réduire l'endettement mensuel grâce à l'allongement de la durée de remboursement. L'étalement de la dette a pour conséquence d'alourdir le coût global. L'opération peut aussi être envisagée pour solder plus rapidement des emprunts. Si votre situation financière le permet, vous pouvez tirer partie des taux bas actuels pour regrouper un crédit immobilier et des prêts à la consommation. Dès lors que l'encours contient au moins 60% de dettes immobilières, vous bénéficiez des taux appliqués au crédit immobilier, nettement plus faibles que les taux des crédits à la consommation.

Faites une simulation en ligne avec CreditProx. Vous pourrez comparer gratuitement et sans engagement jusqu'à 5 devis. Une solution qui vous permettra de réduire vos mensualités jusqu'à 60%.







Gerard Mihranyan

Par , le mercredi 12 septembre 2018

Partager cet article :
0