credit_logo

Devenir propriétaire à moins de 30 ans

Taux bas, prix stables, aides à l'accession, les conditions sont favorables à tous ceux qui souhaitent devenir propriétaires. Notamment les jeunes actifs de moins de 30 ans, bien présents sur le marché immobilier comme en témoignent les courtiers en crédit.

Un tiers des emprunteurs a moins de 30 ans

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à pouvoir devenir propriétaires de leur logement. Selon le courtier Meilleurtaux, les jeunes actifs de moins de 30 ans ont représenté près d'un tiers des prêts accordés par son intermédiaire. En 2015, ils ne représentaient que 22% des crédits. La dynamique se poursuit en janvier : 19% des emprunteurs ont moins de 30 ans et devancent même la tranche des 30-39 ans.

Taux bas et PTZ

En 2016, la demande de crédits immobiliers a été forte, soutenue par les taux bas et les aides à l'accession. En un an, le nombre de prêts bancaires accordés a bondi de près de 40% (en trimestre glissant hors rachats de prêts*). L'activité de janvier 2017 confirme la tendance, le rythme s'est même accéléré, phénomène rarissime en cette période hivernale. La solvabilité de la demande est toujours préservée : le taux moyen sur 20 ans affichait 1,47% en janvier 2017 contre 2,29% en janvier 2016.

Le PTZ est un formidable coup de pouce pour accéder à la propriété. Souscrit en complément d'un crédit immobilier classique, cumulable avec d'autres aides (PEL, PAS, éco-prêt, prêt employeur), il peut représenter jusqu'à 40% du montant de l'acquisition. Etendu aux logements anciens, il a permis à bon nombre de jeunes accédants de financer leur résidence principale en 2016.

Critères d'accès au crédit

La jeunesse n'est pas un frein à l'accession, à condition de montrer pattes blanches. CDI, stabilité professionnelle, apport personnel (au moins 10%), les critères exigés par les banques restent inflexibles. Dans un marché du travail animé par une plus grande mobilité, devenir propriétaire peut être un obstacle à la carrière professionnelle. Pour mémoire, un ménage qui a bénéficié du PTZ pour acquérir sa résidence principale peut la louer en cas de mutation professionnelle, même avant la fin du délai de 6 ans (mesure valable pour un PTZ accordé à compter du 1er janvier 2016).

*Observatoire Crédit Logement



Léa Labesse

Publié le mercredi 15 février 2017

Partager cet article :