credit_logo

Rachat de crédit : Le Rachat de Crédits en Cas de Divorce

Le rachat de crédit en cas de divorce Le rachat de crédit : une alternative face aux problèmes financiers occasionnés pas le divorce.

Durant ces deux dernières décennies, le nombre de couples divorcés a connu une hausse remarquable en France. En conséquence, cette séparation définitive entraîne des impacts sur tous les plans, notamment au niveau familial, social, et professionnel, sans oublier les conséquences financières qu'elle provoquera à moyen et long terme. Les couples divorcés font toujours face à des dépenses supplémentaires comme le versement d'une pension alimentaire ou le paiement d'une soulte dans le cas où une personne conserve à elle seul le logement familial.

Parallèlement, on assiste à un partage des biens communs et la perte d'une certaine partie des sources de revenus. Mais le plus dur demeure le paiement des mensualités si un crédit est encore en cours. En effet, le remboursement de ce dernier est, dans certains cas, attribué à un seul membre du couple en cas de divorce, et ce, même si le prêt a été consenti conjointement au sein du ménage.

Un divorce est à lui-même un souci financier à part entière, il n'est dès lors plus question d'avoir recours à un crédit supplémentaire. Le rachat de crédits, apparaît alors comme la solution opportune pour une plus grande liberté dans la gestion de ses revenus et un rééquilibrage de son budget personnel. Le rachat de crédits vise au regroupement de ses crédits en un seul prêt à taux réduit et en un rallongement de la période de remboursement. Ainsi, les mensualités sont considérablement réduites offrant une plus grande sérénité financière en fin de mois, permettant même d'épargner à nouveau.

Les différentes procédures de divorce et les possibilités de rachat de crédit

Selon la législation en vigueur, se distinguent quatre différentes procédures de divorce pour lesquelles un rachat de crédit peut être envisagé. Il y a entre autres le divorce pour faute où un membre du couple reproche à l'autre des éléments constitutifs d'une violation des devoirs et des obligations du mariage. La poursuite de la vie commune étant impossible, le divorce est donc prononcé de suite. Dans ce cas, l'attente du jugement définitif est indispensable avant le dépôt de la demande de rachat de crédits.

Il y a également le divorce par consentement mutuel où le couple s'entend sur une convention spécifique permettant de régler les suites logiques du divorce, notamment le partage des biens, la garde des enfants, et le règlement des dettes. Une demande de rachat de crédits peut donc être entamée dès que cette convention est signée et que le juge en a assuré la validation définitive.

Pour ce qui est du divorce par acceptation du principe de la rupture du mariage, le juge n'a besoin que de l'acceptation des deux parties. Une fois que les époux donnent chacun leur accord, le divorce est prononcé et la procédure de demande de rachat de crédits peut être entamée.

Enfin, pour le divorce occasionné par l'altération du lien conjugal, il suffit qu'un seul des époux demande le divorce. La procédure ne prendrait pas beaucoup de temps si le couple vivait déjà séparé depuis au moins 24 mois. Il ne reste donc plus qu'à attendre que le jugement soit prononcé pour procéder à une demande de regroupement de dettes.

Pour votre rachat de crédit, consultez aussi ..

0